Ces ruines qui nous regardent

« Pendant plusieurs années, j’ai arpenté la France avec la Société française d’Architecture. Nous visitions avec des guides très spécialisés de nombreux châteaux, églises, demeures, en ruines ou non.
Pendant que le conférencier nous fait doctement remonter le cours de siècles, l’attention faiblit et le rêve s’installe… Le regard finit par découvrir d’autres images : les fenêtres ouvertes sur le ciel ou sur un intérieur sombre deviennent des yeux, clairs ou noirs, et, pour peu qu’une pierre dépasse et porte une ombre sur un mur, c’est un nez qui apparaît ! La bouche aussi trouait de vieux murs.
Mon regard déjà aiguisé par une recherche sur le corps humain dans la nature, j’ai trouvé des visages dans les ruines et essayé de partager ma surprise et mon émotion face à ces témoins du passé parlant un autre langage.»

Claire Dott